• Melting Faces-From The Boardroom EP

    Genre: Indie rock

    Année: 2014

    Voyage au pays de l’excellence avec les Néo Zélandais de Melting Faces que j'ai pu découvrir grâce à de bonnes recommandations sur leur Bandcamp, il s'agit de leur premier enregistrement officiel, un EP, et quel EP! Une introduction au rang de groupe à suivre bien au delà de la simple étiquette de groupe prometteur, et c'est peu dire.

    La qualité formidable de ce groupe se situe dans une forme de rock maitrisé teinté de blues et parsemé de saxophone, une alchimie dégageant une puissance naturelle et propre, un son à la fois brillant et captivant, les gars sont bons, ça n'en fait des tonnes, ça joue juste, on apprécie l'aspect guitaristique soliste opté pour certains titres qui offre une plénitude agréable à l'écoute, c'est vraiment du bel ouvrage.

    Le EP oscille entre titres calmes et plus tranchés mais maintient cette sonorité particulière dans un niveau d’excellence bien marqué, il sonne un peu live avec une énergie propre à la scène, cela me rappelle parfois le travail de Jeff Buckley, à ce titre l'album est orienté un peu rétro mais tire le meilleur du genre, possiblement une question d’influences, en tous les cas voila un groupe à connaitre et que je souhaite pouvoir suivre de longues années évoluant à ce niveau.

    Difficile de trouver des avis, infos et chroniques pour le moment au sujet de ce groupe qui n'a pas vocation à vouloir le devant de la scène, bien au contraire, il s'agit ici d'un avis bien personnel selon mes écoutes, faites vous le votre en vous rendant sur leur bandcamp si vous avez atterri dans la pénombre et entrevu la lumière, et j’espère que vous en sortirez conquis.

    A découvrir.


    1 commentaire
  • Pink Floyd-Pink pigs over Fillmore West

    Genre: Rock psychédélique

    Année: 1970

    Il y a bien longtemps de cela je me suis retrouvé à une foire aux disques du coté de Lyon, prêt du Stade Gerland, un truc gigantesque avec pleins de stands ou sont entreposés des disques improbables, des raretés, des bazars de collectionneurs, un truc à l'ancienne quoi^^, rapidement je commence à étudier les lieux et au bout d'un moment je rencontre un gars sympa avec pleins de trucs obscures sortis de nulle part, il y a aussi possibilité d'écouter.

    Je teste quelques pirates que j'aimais bien collectionner à l'époque et je tombe sur celui ci, un enregistrement soundboard, une prise de son propre et directe à partir de la table de mixage, qualité sonore très bonne à excellente donc.

    L'enregistrement est daté du 29/04/1970, c'est un concert intégral, pas cher, je prends....... je découvre que c'est un classique des enregistrements pirates après quelques recherches chez moi, un des tous meilleurs que l'on peut trouver des groupes de cette période, il en existe plusieurs éditions pirates plus ou moins bonnes, ici c'est une des versions typiquement originales, celle de base, non retouchée, et c'est très bien.

    Il existe des sessions vidéos disponibles sur le net du même jour avec une interprétation scénique sans publique, une sorte de film destiné à la TV d'après ce que je me souviens (chaine KQED), on trouve facilement les DVD pirates avec toutes les archives vidéos en cherchant un peu, de très belle qualité également issues d'une rediffusion en 1981.

    L'enregistrement du concert dont il est question ici était possiblement destiné à la vente puis n'a jamais vu le jour mais a cependant fuité pour le bonheur des fans, c'est un concert remarquable, qualité d’interprétation au top, dans une belle période assez expérimentale moins connue du grand publique (1970), je pense que ce doit être mon enregistrement pirate favoris (j'en ai écouté un paquet^^), il faut dire que c'était destiné possiblement à être utilisé commercialement, vous savez ce qu'il vous reste à faire si vous aimez le groupe et la période.......


    votre commentaire
  • Ólöf Arnalds-Sudden elevation

    Genre: Folk

    Année: 2012

    Ólöf Arnalds-Sudden elevation

    L'islandaise Ólöf Arnalds est la sœur du compositeur de modern classical Olafur Arnalds qui est bien connu dans son pays au même titre que Bjork ou Sigur Ros mais moins dans le reste du monde,  il n'en fait pas moins de la musique de belle qualité qui aura droit à quelques chroniques dans  ces pages.

    Mais aujourd'hui c'est à la sœur et son troisième album donc que nous allons nous intéresser, j'avoue avoir été séduis par ce disque aux critiques mitigées selon ce que j'ai pu en lire sur la toile, le premier en anglais il semblerait.

    C'est personnellement ma première expérience avec cette artiste et je dois avouer que j'ai été vraiment conquis par la grâce et la féérie de cette production toute en douceur qui tend vers une folk sincère et enivrante, une potion de magie cristalline qui nous porte agréablement sur les terres Islandaises délicieusement glaciales.

    La voix est douce portée la plupart du temps par une belle composition acoustique simple et radieuse posant un décors idyllique et apaisant sans être dépourvu d'une beauté nostalgique qui vient avec intérêt palier les émotions apportées par cette folk qui se hisse dans les sphères du genre, au sommet des cieux.

    Un agréable et superbe disque que je ne me lasse pas d'écouter.


    1 commentaire
  • Lee hazlewood-Trouble is a lonesome town

    Genre: Country pop

    Année: 1963

    Lee hazlewood-Trouble is a lonesome town

    Un disque génial, Lee Hazlewood nous balade dans une ville fictive nommée Trouble dans ce qui pourrait s'apparenter à un concept album, il nous fait voyager dans l'ambiance country pop western d'une Amérique profonde des années 60, car ce petit bijoux date de 1963 mais reste un classique méconnu parfaitement écoutable à toutes époques.

    Chaque morceau est introduit par une histoire racontée quelques instants, ce qui posera problèmes à certains amateurs de musique plus directe, mais c'est aussi une meilleure intronisation dans l'ambiance merveilleuse de l'album.

    C'est un disque chaleureux qui nous fait divaguer dans une époque lointaine porté par une prestation symbolique de songwriter génial, disque sobre et agréable avec le classique harmonica des grand noms du genre, des accords vagabonds et baladeurs à l’acoustique nonchalante, cette voix transpercente et chaude à l'ancienne, que du bonheur.

     Le disque se laisse apprivoiser comme une histoire qu'on aime se repasser au fil des années, indémodable, doté d'un charme désuet et touchant, si on l'aime on le le quitte plus, un mariage heureux et consommé, respect au grand Lee.


    votre commentaire
  • Wymond Miles-Cut yourself free

    Genre: Indie pop

    Année: 2013

    Wymond Miles-Cut Yourself Free

    Un disque sympathique signé sur l’excellent label Sacred Bones Records, Wymond Miles vient poser une belle mélancolie sur des titres largement inspirés de la période new wave des années 80, ce qui pourrait faire peur à première vue.

    Mais avec une habile production et des compositions finement dosées le disque coule de source, c'est agréable à l'écoute et jamais caricatural, juste ce qu'il faut de nostalgie précieuse savamment dosée et intelligemment construite pour induire une ligne directrice réussie.

    Peut être un disque qui ne s'adresse pas à tout le monde mais tire un beau profit de l'héritage ses ainés, il ne faut pas de toute façon s'attendre à trouver quelque chose de mauvais sur ce label qui peut parfois dérouter par des productions atypiques mais toujours intéressantes, un label qui de toute évidente parvient à susciter un intérêt croissant à juste titre.

    Wymond Miles est un malin doseur qui fait planer sur ce disque les ingrédients d'hier avec une forme d'innocente touchante mais qui parvient également à adapter ce sentiment pour un publique actuel qui aime à se laisser prendre au jeu.


    votre commentaire
  •  Anna Ternheim-The Night Visitor

    Genre: Folk

    Sotie: 2011

      Anna Ternheim-The Night Visitor

    Chanteuse Suédoise très populaire dans son pays, Anna Ternheim distille depuis maintenant une décennie des productions pop folk enchanteresses qui ont su partiellement se faire connaitre au delà des frontières qui sont les siennes,  elle bénéficie aujourd’hui d'une certaine notoriété internationale.

    J'ai découvert cette artiste talentueuse sur l’excellent site de diffusion radio radioparadise, je me suis ensuite plongé avec passion dans cette discographie délicate et qualitative dont j’évoquerai toute la beauté de temps à autre ici.

    Ce dernier opus sorti en 2011 est un disque plus intimiste porté sur l’acoustique,  curieusement je n'ai pas su immédiatement y adhérer aux premiers essais, et puis un jour plus propice aux autres ce disque m'a finalement envouté.

    Cette voix délicate et agréable portée par des compositions épurées, gracieuse et élégantes principalement acoustiques insuffle une beauté luminescente qui plane au dessus des forets de songes ombragées,  on se laisse guider le long du ruisseau automnale en marchant  sous les feuilles volantes.

    Orchestration aérienne simplement belle et jamais envahissante qui porte haut un disque pure et saisissant qui touche à l'intime, un album d'une beauté touchante et une fois de plus une formidable réussite.

     Vivement la suite.


    votre commentaire
  • White Manna - White Manna

    Genre: Rock Space/psychédélique

    Sortie: 2012

    Les californiens de White Manna nous livrent leur première production en 2012 avec cet album dans la mouvance space psychédélique et le moins que je puisse en dire personnellement est que c'est une réussite.

    Le groupe distille un rock spacial puissant aux riffs ciselés, accrocheurs et percutants qui assurent une rythmique d'enfer, avec une lead guitare aérienne très libre qui étale un son détonnant aux quatre coins des cinq morceaux relativement longs qui composent ce disque énergique et ravageur.

    Ca joue avec beaucoup de fougue et ca fait plaisir à entendre, coté chant même  si cette réflexion est plutôt personnelle et n'engage que moi j'aurais tendance à rapprocher "par moment" ce genre à des productions de Neil Young dans ces expérimentations rock and roll destroy.

    L'ensemble du groupe est d'un niveau d'excellence ou chaque zicos apporte sa touche purement personnelle sans rester cloisonné dans l’héritage de leurs ainés du genre.

    Un concentré d'énergie tapageuse qui donne la pêche et sonne authentique, un super disque à se procurer pour les amateurs du genre.


    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique